LE SECTEUR ÉNERGIEAUX ASTURIES

L’important caractère industriel des Asturies est lié de manière intime au binôme énergie-industrie. Une des raisons pour lesquelles une industrie lourde compétitive

a été développée a été la capacité de disposer d’une distribution énergétique pour l’activité sidérurgique et métallurgique et la transformation de matériaux tels que l’aluminium, l’acier, le zinc ou le verre.

l’industrie aux Asturies

L’importance de l’industrie aux Asturies, en particulier du secteur métal (fabrication de biens d’équipement, naval, composants et installations électriques…) est fortement liée aux capacités de fabrication nécessaires pour la construction de grandes installations du secteur du pétrole et du gaz, de l’énergie éolienne marine, de la génération thermoélectrique, etc.

La production du secteur énergétique en 2018 a représenté 5,94 % de la valeur ajoutée brute régionale, celle-ci étant la deuxième branche du secteur industriel après l’activité sidérurgique et métallurgique.

Exploitation d’opportunités d’affaires dérivées du développement et de l’implantation de grandes installations énergétiques au niveau mondial.

1

Les Asturies sont une référence en matière d’énergie électrique du système péninsulaire, avec 4,5 % de la puissance installée en 2015, 4 % de la demande et 6,3 % de la génération nette avec un profil clairement électro-intensif.

2

Au niveau de l’état, la moyenne de consommation par habitant se situe à 6 MWh/an alors que dans les Asturies il atteint des valeurs de 10 MWh/an.

3

Il y a une domination importante du charbon dans la structure de consommation d’énergie primaire (plus de 60 % en conséquence du taux élevé de génération thermoélectrique et de l’application sidérurgique du coke).

4

Réseau de transport et distribution flexible et fiable, nécessaire pour répondre aux intensités élevées de consommation électrique ainsi qu’à la haute densité d’installations génératrices.

5

Consommation d’énergie finale aux Asturies par secteurs
EN 2016

13,9% Résidentiel, Services et Primaire

17,3% Transport

68,9% Industrie

caractéristiques du secteur

CONSOMMATION D’ÉNERGIE

La structure de consommation d’énergie primaire aux Asturies est très différente de la structure nationale ; le charbon est la source d’énergie la plus demandée aux Asturies avec un poids total de 64% en 2017. Dans la région, il y a une industrie très représentative de l’exploitation, de la transformation et de l’utilisation finale du charbon.

CONSOMMATION D’ÉNERGIE PRIMAIRE  AUX ASTURIES 2017

La consommation d’énergie finale régionale en 2017 a enregistré une augmentation interannuelle de 2,9 %, les énergies finales les plus demandées étant le charbon et ses dérivés.

CONSOMMATION D’ÉNERGIE FINALE AUX ASTURIES 2017

Si l’on observe la consommation d’énergie finale par secteurs de l’industrie en 2017, ce paramètre a augmenté à un rythme interannuel de 2,9 %, se concentrant sur les industries de secteurs à forte intensité énergétique.

CONSOMMATION D’ÉNERGIE FINALE PAR SECTEURS DE L’INDUSTRIE AUX ASTURIES 2017

PRODUCTION D’ÉNERGIE

La production d’énergie primaire régionale au cours de 2017 a enregistré une baisse par rapport à l’année précédente, avec une valeur atteignant 829 ktep, et une variation de -2,8 % par rapport à 2016.

PRODUCTION D’ÉNERGIE PRIMAIRE AUX ASTURIES 2017

D’un point de vue de la production d’électricité, la région des Asturies a une grande capacité de production, avec une valeur atteignant 1 293 ktep en 2017, équivalant à 15 034 GWh. La production d’électricité provenant de sources renouvelables a diminué, avec une variation de -22 % par rapport à 2016, en raison de la diminution de la production d’origine hydraulique, présentant une variation de -50,1 % par rapport à l’année précédente.

GÉNÉRATION D’ÉLECTRICITÉ (GWh) AUX ASTURIES 2017

Source: Énergie aux Asturies 2017, FAEN

Éducation

L’Université d’Oviedo offre de nouvelles licences universitaires adaptées à l’espace européen supérieur avec des diplômes qui englobent la plus grande partie des domaines de la connaissance. 30 % de ses plus de 22.000 étudiants inscrits font des études techniques.

Le cluster de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique de l’Université d’Oviedo renforce la RDI dans des domaines tels que les énergies propres (génération, transport et stockage) et l’efficacité énergétique.

Il faut souligner les diplômes suivants de l’Université d’Oviedo liés au secteur de l’énergie :

  • Master Erasmus Mundus en transport durable et systèmes électriques de puissance
  • Master universitaire en conversion d’énergie électrique et systèmes de puissance
  • Master universitaire en ingénierie énergétique

La formation professionnelle réglementée, avec plus de 17.000 étudiants inscrits, dont plus de 35 % font des études techniques, complète la qualification technique de la main d’œuvre asturienne, en combinant la formation théorique et les stages en entreprise.

innovation et technologie

centres technologiques, institutions de RDI, clusters

Saviez-vous que les Asturies sont excédentaires en énergie? Les Asturies sont une région nettement exportatrice d’énergie électrique avec 37% d’exportation par rapport à sa génération nette en 2015.

Saviez-vous que l’IDEPA a publié un appel régional d’aides pour des projets de R&D en coopération internationale dans le domaine des énergies océaniques? Il s’agit d’une initiative encadrée dans le réseau Oceanera-Net.

énergies renouvelables aux asturies

Les Asturies se positionnent dans la direction prise par l’Europe dans le but d’atteindre les objectifs d’économie et d’efficacité énergétique.
La stratégie énergétique régionale envisage la promotion des énergies renouvelables et le développement d’actions en matière d’économie et d’efficacité énergétique.
La production primaire régionale en 2016 s’est caractérisée par une augmentation de 18,5% de la part des énergies renouvelables, par rapport à l’année précédente.

HYDRAULIQUE

La Principauté des Asturies dispose de 40 installations hydrauliques, avec une puissance installée de 777,9 MW. La production d’énergie électrique d’origine hydraulique en 2017 a diminué de 50,1 % par rapport à celle de l’année précédente.

ÉOLIENNE

La région possède 19 parcs éoliens, avec une puissance installée de 518,5 MW. La production d’énergie électrique d’origine éolienne en 2017 a augmenté de 2,9 % par rapport à celle de l’année précédente. La région des Asturies a une forte capacité pour la fabrication de composants clés pour l’industrie des aérogénérateurs.

ÉNERGIE ÉOLIENNE MARINE ET DES ÉNERGIES OCÉANIQUES

Le gouvernement régional a inclus l’activité des énergies renouvelables marines dans sa stratégie régionale de spécialisation intelligente (RIS3) en misant fermement sur l’exploitation des vagues comme ressource énergétique associée aux caractéristiques favorables de la région pour le développement de cette activité.
De nombreuses entreprises asturiennes apportent déjà des services et des produits dans la chaîne de distribution des énergies renouvelables marines, en développant une activité de recherche, de développement et d’innovation et d’activité de fabrication de composants, principalement dans le domaine de l’énergie offshore.

BIOMASSE

En ce qui concerne les installations produisant de l’électricité à partir de la biomasse, la puissance des centrales de la région a augmenté en 2017 grâce à la mise en service de l’usine de Biogastur, avec une puissance de 4,275 MW. Il s’agit d’un site industriel de production d’énergie électrique et d’engrais à partir de biogaz de lisier de vache et d’autres résidus d’origine agricole et animale.

SOLAIRE

La puissance solaire photovoltaïque installée a augmenté en 2017 de 1,5 % par rapport à 2016, avec une valeur atteignant 1 080,45 kWp. En ce qui concerne les installations solaires thermiques, on comptait 37 837 m2 de capteurs solaires thermiques installés fin 2017, soit une augmentation de 1,4 % par rapport à 2016.

infrastructures singulières

Université d’Oviedo

L’Université d’Oviedo met à disposition des entreprises, des mécanismes de collaboration pour le développement de projets de RDI dans ses domaines d’énergie et compte différents départements qui collaborent avec des Centres technologiques et des entreprises en participant à des projets européens et sur des réseaux de niveau international.

INCAR. Institut National du Charbon d’Oviedo centre du conseil supérieur de rechereches.

Il dispose de l’infrastructure nécessaire pour la synthèse de graphène grâce à des technologies descendantes « top-down » par voie chimique à partir de graphite, dans l’objectif de l’utiliser dans différentes applications comme le stockage d’énergie.

L’INCAR a développé une technologie pour la capture de CO2 basée sur des cycles de carbonatation, celle-ci étant testée au niveau pilote dans la centrale de lit fluidisé de la Pereda pour une puissance de1,7 MW.

Infrastructure de soutien à l’industrie offshore

La Fondation asturienne de l’énergie, FAEN, a élaboré l’étude de capacités actuelles et potentielles de l’industrie offshore aux Asturies en soulignant la disponibilité des infrastructures suivantes aux Asturies:

  • Il y a, dans la région, jusqu’à 18 ports maritimes pouvant être des ports de base des travaux d’opération et de maintenance d’usines offshore.
  • Le port de Gijón, leader national dans le trafic de vrac solides et le port d’Avilés ont un emplacement stratégique (à environ 40 heures de la Mer du Nord) et ont la capacité suffisante pour héberger des opérations de fabrication, de montage et de fourniture de composants et d’équipements. De la même manière, ils disposent d’infrastructures pour faciliter des opérations telles que le transport de tours pour aérogénérateurs ou la décharge de plates-formes offshore pour des parcs éoliens marins.
  • Zones d’activités logistiques et industrielles des Asturies (ZALIA). Sol industriel de promotion publique proche des ports de Gijón et d’Ávilés.
  • Centre de sécurité maritime intégral Jovellanos. Il dispose d’installations pour les pratiques de sécurité maritime, la survie, la lutte contre la pollution, le sauvetage dans différents milieux de travail en hauteur et d’espaces confinés et pour l’entraînement à la lutte contre les incendies, dans des structures et dans des incendies dans des usines pétrochimiques.
  • Soutien aux entreprises. L’importante présence, aux Asturies, d’entreprises appartenant aux secteurs du métal, de l’énergie et naval forment un tissu industriel ayant l’expérience et les capacités matérielles et humaines pour apporter des solutions dans la chaîne de distribution des énergies marines au niveau mondial.

réussites

L’usine de cellulose de Navia aux Asturies est l’usine ayant la plus grande capacité de production du groupe ENCE et l’usine de cellulose d’eucalyptus la plus efficace sur le marché en Europe. La capacité de production de l’usine est de 500 000 tonnes/an de cellulose d’eucalyptus ECF (sans chlore élémentaire) de haute qualité.

ENCE Navia dispose de l’usine de génération avec biomasse la plus grande de l’Espagne.

ENCE

Leader dans des secteurs tels que les énergies renouvelables et la chaudronnerie lourde, l’entreprise a été adjudicataire d’importants contrats au niveau international dans le commerce éolien marin.

L’entreprise du groupe, Windar Renovables, fabricant de tours éoliennes pour les aérogénérateurs et les fondations offshore, participe au plus important projet d’énergie offshore qui a été attribué en Espagne, destiné à un parc éolien marin dans la mer Baltique.

Groupe d’entreprises leader en ingénierie, construction, montage et mise en marche de centrales de génération électrique avec des technologies de cycle ouvert, de cycles combinés, de cogénération, de parcs éoliens, d’usines thermosolaires et photovoltaïques, de centrales hydrauliques et d’usines de biomasse.

L’entreprise a construit quelques-unes des usines photovoltaïques ou thermosolaires les plus importantes du monde dans des pays tels que l’Espagne, les États-Unis, la France, le Mexique, Puerto Rico, le Maroc, l’Égypte et l’Afrique du Sud.

Saint-Gobain dispose d’un centre industriel aux Asturies, dans lequel il développe des activités de verre pour la construction (Saint-Gobain Glass) et de verre pour le secteur automobile (Saint-Gobain Sekurit).

L’entreprise a un centre de recherche aux Asturies (Avilés R&D Centre) qui a travaillé sur des projets comme le développement de verres pour l’énergie solaire ou des procédures de fusion du verre avec un haut degré d’innovation.